Accueil > Florilège > Sélection de bons mots > Le dessous des cartes, par MadGI

Florilège

Le dessous des cartes, par MadGI

(suite au débat houleux entre un certain M. X et Eul)

Je vois qu'il y en a pas mal qui ne savent pas ce qu'est une Flame War. Bon, faisons dans le pédagogique :

Si M. X est un Con, et que Eul est un Peddez, tout s'explique. Parce que tout est sexuel par ici.

Pour les djeun's, Con est un terme d'argot désignant la chatte -ou le vagin, l'organe reproducteur de la femme (vous verrez ça plus tard en détail).
Peddez est une déformation de pédé, abréviation de pédéraste, terme dépréciatif utilisé pour désigner les homosexuels.
Forcément, les Cons et les Peddez ne s'accordent pas puisque les seconds refusent de pénétrer les premiers, ce qui entraîne un sentiment de rejet chez ces derniers (les premiers).

Il faut ici faire remarquer l'importance des rapports sexuels, ou de l'allusion à ceux-ci, en ces lieux virtuels. Sur cette mailing-list (abrégée ML), ce qui veut dire liste de diffusion en français -French Waaagh dans le cas présent, réduite à La Waugh parce que ça fait plus orkish dans la prononciation- les inscrits sont fréquemment désignés sous le terme de gué, déformation de Gay, qui signifie Good-As-You et désigne les homosexuels, puisqu'autant d'hommes en âge de procréer qui choisissent de passer autant de temps entourés d'autres hommes et de dormir ensemble dans le CLC sont forcément des homosexuels. Le CLC est un lieu où se tenaient jadis le FWD ou FeuWeuDeu, ou French Waaagh Day, évènement semestriel durant lequel se rassemblent les gués.

Dans le cas présent, le Con et le Peddez sont tous deux des gués. Il est de coutume parmi les gués de s'enculer en kloze, ce qui peut être traduit par "battu en en close-combat" -ie. combat rapproché- ce qui tient à la fois du rite initiatique et de la politesse ordinaire au sein de cette communauté. L'allusion sexuelle évidente tient à la sublimation du désir sexuel dans le jeu -dans le cas présent W40K, ou simplement 40K, abrégé de Warhammer 40.000. Le sein est une excroissance inactive de la femme, et n'est pas un organe reproducteur, quoiqu'il serve de substitut au con lors de la branlette espagnole. Il n'est pas utilisé dans son sens premier dans ce contexte. La femme, elle, sert au waaagheux à produire de nouveaux gués, un peu selon le même schéma de propagation que les Genestealers. Les Genestealers sont de belles petites salopes qui font des petits en roulant des patins, sans jamais avoir la politesse d'enculer leurs victimes (sauf en kloze), ce qui fait que les gués les détestent, autant qu'ils les admirent comme exemple parfait de la sublimation du désir sexuel (point très important pour les gués, voir plus haut).

Lors des French Waaagh Day, les gués se déplacent en binômes, pour pratiquer des touzes, ou partouzes. Les partouzes sont des réunions où chaque binôme -ou couple- pratique une activité sexuelle (sublimée dans le cas présent) devant les autres participants, eux-mêmes impliqués dans des activités sexuelles. Au contraire d'une orgie, qui implique l'abandon de toute inhibition pour changer de partenaire au cours de l'activité sexuelle, une partouze ne requiert pas de pratiquer l'échangisme. L'échangisme -ie. l'acte de changer de partenaire sexuel- est cependant de coutume afin de renouveller les binômes entre chaque FWD.

Le refus du Peddez d'offrir au Con l'enculage en kloze provoque la dissenssion au sein du binôme, par la rupture du contrat tacite passé lors de l'inscription à la French Waaagh. Tacite signifie qui n'est pas prononcé, ou déclaré de manière explicite allah rigueur. Allah est la version moyen-orientale de Dieu, ici utilisé hors de son contexte.

Lors de ce récent différent entre Eul et M. X, il a été noté que le Peddez s'est fait enculer, ce qui va contre nature, puisque ce sont les peddez qui enculent les cons, et non l'inverse.
Mais comme dirait Katsumi "je m'en branle, tant que ça a du goût".

MadGI, 2010

Aucun commentaire


© French Waaagh - Plan du site - Contact