Accueil > Florilège > Sélection de bons mots > Analyse politique du 40k

Florilège

Analyse politique du 40k

L'univers de 40K pourrait politiquement se classer ainsi :

  • L'Imperium est un totalitarisme collectiviste théocratique, très imprégné de classique stratification médiévale. La vie du citoyen de base varie largement selon le monde considéré, mais va du statut d'esclave essentiel comme dans la province romaine d'Egypte (agri-mondes) à celui de lumpen-prolétaire dans les mondes-forges, en passant par celui de gratte-papier mené à la trique dans l'administratum (il y a un petit bout de flouffe dans les règles à ce sujet). Par-dessus cela, il y a les Maîtres, essentiellement des prêtres, et l'aristocratie des armes (bien que les gardes soient des esclaves et les marounes des joyeux dingues qui n'échangeraient leur existence contre nulle autre). Tout cela réplique la division des sociétés traditionnelles : clergé/brahmanes, guerriers/nobles, clampins/péons, avec quelques intouchables/etas, plus les éléments extra-sociaux (squatters/underhivers ; mutos).
  • Les zorks sont des espèces de "libertarians" à la Heinlein : des anarchistes de droite. Leur société est une sorte de communauté hippie où tout le monde s'en fout, et où c'est néanmoins le faible qui fait la vaisselle pendant que le dominant fume les oinjs.
  • Les zoneilles sont des radicaux de gauche, genre démocrates amerloques. Ils mènent une vie keowl, planant au-dessus de la misère environnante, mais n'hésitent pas à cogner dur (de préférence en claquant les vies des autres) quand leurs intérêts directs sont menacés.
  • Nurgle et KoRn sont des dieux de droite : l'un incarne l'esprit d'entreprise et le défi lancé aux obstacles de la vie, l'autre est martial et direct, franc du collier, et récompense les gens qui paient de leur personne.
  • Slaanesh est Tzeentch sont des dieux de gauche : l'un incarne l'hédonisme aisé du bourgeois-bohême sans complexe, l'autre manipule les mécontents ineptes qui veulent que "ça change".
  • Les nides sont des hyménoptères outrageusement simplifiés. Il est vrai qu'il est plus facile de parler aux gniards d'esprit-ruche unique que d'acteurs sociaux dirigés *individuellement* par la promotion de leurs gènes, quel qu'en soit le porteur. Lisez du Dawkins.
  • Les eldars noirs sont des über-libéraux. Puisqu'on vous dit que c'est la loi de la jungle, à Comorragh.
El Depredador - 2001

Aucun commentaire


© French Waaagh - Plan du site - Contact